Comment choisir sa poussette d'occasion ?

Comment choisir sa poussette d'occasion ?

Comment choisir sa poussette d'occasion ?

Comment bien choisir sa poussette d’occasion?


Le choix d’une poussette, ou plutôt “THE poussette”, est sûrement l’un des achats plus fastidieux à faire avant l'arrivée de bébé, et c’est peu dire! Entre les critères de sécurité, le confort, les styles plus ou moins douteux et les prix… Parfois on aurait juste envie de tout lâcher et de partir pour la brouette récupérée chez papi Gégé. Après tout, 4 roues, un contenant et en route Simone non ? 

 

Trêve de plaisanterie, on le sait bien, en tant que parent ce que l’on recherche c’est le top du top mais, si possible, sans avoir à vendre un rein. 

Dans cet article nous allons vous aider à chercher, ou plutôt trouver, une poussette d’occasion on fleek* (*nickel quoi). 

Et oui,comme vous l’aurez peut être constaté, le marché de la seconde-main est inondé de poussettes en tous genres: évolutives, cannes, américaines, pliables...

Mais attention! Pour ne pas mettre en péril la sécurité, le côté pratique ou le confort de votre mini, il y a une liste de choses auxquelles vous devrez être attentifs. Car outre les critères habituels inhérents à l’achat d’une poussette neuve, il va falloir ouvrir grand les yeux. 

Le pliage

Pour une poussette qui ne nécessitera pas un diplôme d’ingénieur pour sa mise en route, pensez à tester le pliage de la poussette plusieurs fois et voyez l'aisance de votre vendeur quant à l'opération. Vu le nombre de fois qu’elle sera ouverte, fermée, ouverte…

Mieux vaut s’assurer de pouvoir le faire le plus facilement possible, sans aucun point de blocage. Le test ultime: essayez de plier la poussette avec un bébé dans les bras, si vous y arrivez, banco!

A l’inverse, n’oubliez pas de vérifier, qu’une fois dépliée, la poussette ne se replie pas sans raison. Essayez de la replier sans appuyer sur les éléments de déverrouillage, histoire d’être sûr(e) que tous les éléments de blocages sont ok. Il arrive que certains éléments de blocage ne "lock" plus parfaitement.


Les roues

Entre une poussette à utiliser sur un trottoir tout beau tout lisse ou sur un petit chemin caillouteux qui sent bon la noisette, les critères de sélection ne seront pas du tout les mêmes. Les roues d’une poussette canne seront suffisantes dans le premier cas mais il vous faudra sûrement une poussette tout-terrain pour affronter les sentiers les plus capricieux. 

Ce que l’on regarde d’un peu plus près lors de l’achat d’une poussette d’occasion (sur photos ou sur place): l’état des pneus/roues.

Y a t-il des craquelures? Des fissures? Un désaxage ? 

S’il s’agit d’une usure légère, liée à une utilisation “normale” de la poussette, no souci. 

Si l’on sent qu’au moindre trottoir la roue va se casser en 2, on next!

Ensuite, si on a la possibilité de se déplacer pour voir le produit, on vérifie que chacune des roues tourne correctement et que les roulements soient en bon état. Si une ou plusieurs des roues freine naturellement, votre poussette ne roulera pas droit. Pour vérifier, poussez la poussette et laissez la rouler sur quelques mètres ( sans la pousser ), vous serez tout de suite fixés sur la question!

Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer avant l’achat, n’hésitez pas à demander des photos rapprochées des roues. Cela vous évitera un éventuel déplacement inutile. 

Si vous penchez pour une poussette tout-terrain, pensez à vérifier que les chambres à air existent en pièce détachée en magasin et faites un petit stock de rustines (au cas où). Et oui, il n'y a pas que Poulidor qui peut crever!


Enfin, on vérifie que les 4 roues soient parallèles et forment un angle droit avec le roulement, histoire de ne pas retrouver sa poussette en triangle isocèle  ( les cours de géométrie sont loin, mais madame Raymond en 3èmeD ne disait pas que des trucs inutiles )


Le frein

Question bête mais, le frein freine t-il ? Vérifiez qu'une fois le frein verrouillé, les roues soient totalement bloquées (et attention, vérifiez à minima les 2 roues arrières)

Imaginez-vous en train de poser bébé dans la poussette tout en déchargeant le coffre de la voiture garée dans une rue bien bien pentue. Vous visualisez? Maintenant imaginez-vous la suite avec un frein défectueux…Oui enfin bon, on préfère ne pas imaginer mais ça fait tout de même réfléchir.

Ensuite, pensez aux leviers de frein. Qu’ils soient à main ou au pied, ils doivent être en bon état et se manipuler facilement. Normalement, pas besoin de beaucoup d’huile de coude mais peut-être juste d’une petite goutte d’huile pour rendre le mouvement plus fluide (huile à mettre dans les gaines de câble ou les systèmes de glissières/ressort ) pourra faire l'affaire.


Le châssis

Si vous souhaitez éviter que votre poussette ne se retrouve dans l’état d’une poussette pour poupée après le passage d’une fratrie de 3, ne faites surtout pas d’impasse sur la solidité du matos. Le châssis doit être résistant et pratique pour accueillir facilement les différents éléments dont vous aurez besoin ( nacelle, Maxi-Cosi, siège hamac, coque auto…).

On prend le temps de le regarder de près pour vérifier qu’il ne soit ni tordu ni rouillé et surtout qu’il n’y ait aucune fissure sur le métal ou les éléments en plastique. 

Pour cela, on n’hésite pas à demander un max de photos (s’il n’est pas possible de voir la poussette avant l’achat). Cela vaut d’ailleurs pour tous les points abordés auparavant, histoire de s'éviter nombre de déplacements inutiles. Bilan carbone bonjour René!

Et si vous pouvez vous rendre sur place, profitez-en pour vérifier que l’arceau de la poignée coulisse bien jusqu’à la position de sortie maximale, que les points d'attache du siège ou de la nacelle sont résistants ( on se parle d'une quinzaine de Kilos tout de même). 


Confort et habillage 

Pour le confort de votre mini (à partir de 6 mois environ), le mieux est de choisir une poussette avec une assise proposant différentes positions. En cas de grande balade, bébé pourra faire une petite sieste pépère. On vérifie donc, dans ce cas, que toutes les positions de réglage fonctionnent. 

Autre point confort: le repose pied. 

S’il y en a un, on s’assure qu’il soit en bon état et ne se décroche pas au moindre coup de pied (croyez-nous il y en aura plus d’un). 

Niveau habillage, il s’agit de vérifier que les tissus ne soient pas déchirés ou trop usés. Pareil pour les attaches, on vérifie qu’elles ne commencent pas à se découdre à leur base. Enfin, demandez au vendeur si la ceinture se ferme correctement. Déjà que cette dernière est souvent dotée d’un système de sécurité un tantinet compliqué afin d'éviter que votre enfant ne l’ouvre à sa guise, mieux vaut que rien ne bug. 

Et pour vous faciliter la vie, partez pour un modèle dont l’habillage est amovible. Un petit tour à la machine et bye bye les taches de compote, chocolat, bave...

Si les poignées sont recouvertes de mousse, assurez-vous qu’elles soient en bon état. Elles aussi seront mises à rude épreuve pendant la durée d’utilisation de votre poussette.


Le poids

Vu le nombre de fois que cet engin va être chargé / déchargé, surtout dans les premiers mois de bébé, si vous ne voulez pas passer toutes vos économies chez l'ostéopathe, ne négligez pas ce critère. Pensez à comparer le poids des poussettes, car selon les matériaux utilisés, cela peut varier du simple au double. 

Bon voilà, maintenant c’est à vous de jouer! 

Alors c’est sûr, acheter d’occasion ça peut prendre un peu plus de temps que de se rendre dans la grande surface du coin, mais d’un point de vue écologique, y’a pas photo! 

 

N'achetez jamais sans vérifier le pliage, les roues,le chassis, les freins et les positions de l'assise ! 

 

D’un point de vue humain, c’est quand même plus sympa d’échanger avec une personne qui aura réellement utilisé la poussette plutôt qu’avec un vendeur qui connaîtra sûrement toutes les caractéristiques techniques du produit mais n’aura peut-être aucune idée de son utilisation au quotidien.


Et si tout ce travail de recherche vous décourage, Biicou est là pour vous aider ;)

Toutes nos poussettes sont reconditionnées selon les normes des fabricants, les tissus désinfectés et le tout garanti 12 mois. On dit ça, on dit rien…