Comment choisir un prénom ?

Comment choisir un prénom ?

Comment choisir un prénom ?

Le choix du prénom

Alors, que l’on soit bien clair, des choix, vous en aurez tout un tas à faire avant, pendant et après la naissance de votre mini. Cependant, celui du prénom sera certainement l’un des plus discutés voir des plus disputés. 

Après on ne voudrait pas non plus faire de généralité, il y a des gens pour qui ce choix se fait en toute sérénité et assez facilement.

Pour tous les autres, on vous propose un petit topo des choses à éviter durant ce processus, ou encore des principaux critères de choix existants.

Pour vous aider un chouïa plus, nous avons imaginé, en avant première mondiale, rien que pour vos beaux yeux et pour la paix des ménages, une petite fiche step by step à télécharger pour choisir le prénom à deux dans la joie et la bonne humeur! 

(On y croit!)

Bon avant de se lancer, il est bon de connaitre les 2-3 choses à éviter lorsque l’on recherche un prénom. Cela pourra vous faire gagner du temps et éviter quelques escarmouches inutiles.

1. Trop en parler avant la naissance

Ouloulou ça vous brûle les lèvres! Révéler au monde entier le prénom que vous avez choisi, qui soit dit en passant, est le plus beau du monde.

C’est compréhensible, donner un prénom permet non seulement de personnifier ce petit être qui grandit (et boxe) en vous mais aussi de le tester et de voir les réactions autour de vous. 

Le souci c’est qu’entre les différentes générations, les différentes cultures, et tout simplement les goûts propres à chacun, vous risquez d’être bien bien déçus face à certaines réactions. 

Alors que vous obtiendrez un bon gros silence en disant long chez certains, d’autres n’hésiteront pas à vous donner leur avis bien tranché sur la question. 

Ok mais OH, c’est qui les parents? C’est qui le boss? Qui est-ce qui va répéter 3 589 fois par jour “Viens ici Jean-Louis!” “Arrête d’embêter ton petit frère Jennyfer!” ?

On vous le donne dans le mille, c’est vous! Donc si votre choix est arrêté, évitez de le partager, sauf aux gens dont vous êtes sûr de la bienveillance. On parle ici d'expérience 🙂

Si vous n’êtes pas sûrs de votre choix et que vous aimeriez avoir l’avis de vos proches alors lancez vous, mais dites vous bien que vous aurez certainement tous les sons de cloche. Ce qui ne vous aidera pas forcément à y voir plus clair.

2. Choisir le nom d’un ou d’une ex

Autre chose à éviter, mais genre vraiment : choisir le prénom d’un ou d’une ex, ou de quelqu’un que votre partenaire ne peut pas se voir.

Bon ça parait évident mais, on ne sait jamais, une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal. 

Peut-être aimez vous cette personne d’une tendresse infinie, mais vous aurez beau chercher tous les arguments que vous voudrez, ça ne passera pas comme dirait Gandalf.

Une grande partie de projection s’opère lorsque l’on recherche des prénoms. Vous avez beau savoir que votre enfant est unique, votre partenaire aura beaucoup de mal à ne pas l’imaginer avec la tête à laquelle lui fait penser tel ou tel prénom

3. Inventer un prénom (ok mais faire attention à ce que ça peut signifier, surtout dans les autres langues)

Bon on ne va pas vous interdire d’inventer un prénom, non mais pour qui on se prendrait? Et puis de toute façon, même si on le voulait on ne pourrait pas Liberté, Egalité, Fraternité! Vive la France!

Cependant, permettez-nous de vous exprimer nos réserves quant à cette possibilité.

Sur le papier, ce n’est pas une si mauvaise idée. Entre mix de plusieurs prénoms, invention d’un prénom qui selon vous sonnerait bien, pourquoi pas! Dans un monde où tout est normé, cela permet de se démarquer un peu et de s’exprimer librement.

Seulement, il y aura tout de même quelques paramètres à prendre en compte.

Si à vos oreilles ce nouveau prénom est une pépite, il se peut qu’il ait, par exemple, une toute autre signification dans une autre langue. Par exemple, nous avons ouï dire que lors du lancement de la Fiat Punto dans certains pays d’amérique latine, une certaine partie de la population n’était pas vraiement prête à se la procurer. Et pour cause “Punto” signifierait “petit attribut masculin” (pour rester poli) selon un certain jargon.

Morale de l’histoire, évitez d’appeler votre enfant Punto si vous prévoyez un déménagement en Amérique latine. 

Il est également judicieux de tester ce prénom à côté de votre nom de famille, histoire d’éviter tout mauvais jeu de mot. Enfin ce conseil tient également pour le plus classique des prénoms.

Enfin, bien que depuis 1993, l’officier d’état civil ne peut pas refuser un prénom lors d’une déclaration de naissance, il peut cependant donner son avis aux parents quant à certaines réticences, bloquer le dossier et le transmettre à la justice. 

Ce qui arrive, il faut le dire, très rarement.

Ensuite, passons aux critères de sélection. Ils sont très nombreux mais essayez de vous cantonner à ceux qui ont le plus d'importance pour vous histoire de ne pas trop se prendre le chou.

 

4. Prénom de filles, de garçons, mixtes, non genrés...

Plusieurs options s’offrent à vous.

Vous saurez assez rapidement, d’ailleurs souvent même avant de tomber enceinte, quel genre de prénom vous attire.

Discutez-en au plus tôt avec votre partenaire histoire de savoir si vous êtes en phase. Une fois que vous serez d’accord sur le “type” de prénom qui vous plaît, vous pourrez alors commencer à fouiller sur le net, dans votre généalogie ou encore votre imagination. Il existe de nombreuses listes en ligne ou bien de livres détaillants plus ou moins l’origine et l'étymologie des prénoms

 

5. Étymologie

L'étymologie justement, parlons-en. 

Encore une fois, ce critère peut être très important aux yeux de certains mais insignifiant pour d’autres.Il représente néanmoins un critère pouvant aider certaines personnes à faire leur choix.

Bon après, de là à dire que la personnalité d’un enfant évoluera en fonction de son étymologie, c’est pas sûr sûr.

Par exemple, Milo: ce prénom vient du mot germanique qui signifie « travailleur ». Pas sûr qu’à 15 ans, en pleine adolescence, tous les Milo soient debout à 8h du mat’ pour travailler sur leur dissertation de philosophie...

 

6. long, court

Prénom très court, composé, à rallonge. Voilà encore un sujet de discussion. Est-ce qu’appeler votre enfant par un diminutif vous convient ou est ce que cela vous rebute?

Pour ce critère, nous n’avons pas vraiment de conseil à vous donner, trop personnel. 

On vous laisse donc en discuter et vous mettre d’accord à la bien!

7. intemporel ou “à la mode”

Là encore, il s’agit d’un critère plutôt personnel. 

L’avantage, de nos jours, c’est que les deux sont en vogue. Il suffit de regarder les top listes des prénoms pour s’en rendre compte. De Rose à Liam, le choix est infini!

Le seul “risque” d’un prénom “à la mode”, si on voulait vraiment chercher la petite bête, c’est que, du fait qu’il soit nouveau, beaucoup de parents le choisissent en même temps. Votre petit se retrouvera donc peut-être avec de nombreux homonymes au cours de sa scolarité. Ca va niveau traumatisme il y a pire dans la vie!

 

 

Pour conclure tout ça, voici le lien qui vous permettra de télécharger notre document conçu pour vous aider à trouver THE prénom.

Pour l’utiliser à bon escient, voici la marche à suivre:


  1. Imprimez cette fiche en 2 exemplaires, un pour chaque parent. 
  2. Remplissez le top 10 et le top 3 chacun de votre côté. 
  3. Partagez votre top 3 sur la dernière partie à découper. En donnant cette partie à votre partenaire, faites lui part de vos arguments “à quoi ça me fait penser” “étymologie” ou tout autre chose qui vous viendrait à l’idée.
  4. Chaque partenaire entoure en face de chaque prénom:
  • Le coeur si ce prénom lui plait
  • Le panneau directionnel si ce prénom nécessite réflexion
  • Le petit bonhomme au bord de la gerboulade si c’est un non catégorique

On vous souhaite bien du courage mais aussi beaucoup de fun! Et n’oubliez pas, ce n’est qu’un prénom! (mais il vous suit toute la vie quand même…)